back to top

[Trame sonore lors de la rédaction : l’album Arvoles de Avishai Cohen][Playlist complète]

Aujourd’hui, j’ai enfin trouvé le courage d’affronter une des plus longues tâches que j’ai à faire et que je repousse depuis des années, ou du moins j’ai réussi à l’entamer. Je parle de faire du ménage dans toutes les publications sur Facebook depuis… octobre 2009. Après une décennie à publier tout et n’importe quoi, un tri était nécessaire. Pas que j’aie publié des choses complètement atroces (j’avais quand même du jugement à 16 ans!), mais il y a certains souvenirs que Facebook me rappelle au quotidien que j’ai pas trop envie de me remémorer. En tout cas, j’suis ben contente que Facebook soit arrivé à la fin de mon secondaire et non au début!

J’ai dit que j’ai trouvé le courage, mais en fait, c’est cette vidéo qui m’a rappelé que je voulais faire ce ménage-là :

En milieu d’après-midi, quand j’ai ressenti un trop-plein de statuts Facebook vides et inutiles, je suis sortie pour marcher. J’essaie de plus en plus de profiter de mes marches pour déconnecter complètement : pas de téléphone (sauf pour l’heure – je n’ai pas de données sur mon téléphone), pas de musique ou de podcast. Au début, je trouvais ça un peu étrange de marcher sans avoir quelque chose à écouter, mais je commence à m’y habituer et même à y prendre réellement goût! Je déconnecte, mais j’ai toujours un petit cahier dans mon sac pour noter les idées que je pourrais avoir en chemin et mon appareil photo pour capturer les choses qui captent mon attention.

Je sais pas si c’est juste moi, mais j’ai l’impression que mes photos se sont quand même améliorées depuis que je marche dans le silence (ou presque, Montréal reste bruyante!). Pas nécessairement dans le sens où la qualité s’est améliorée (bah, un peu, quand même), mais j’ai l’impression que ce que je prends en photo est un peu plus intéressant.

Par exemple, en ce moment, j’essaie de ne pas prendre la photo que je prends normalement chaque année : le ciel bleu, sans nuages, avec la cime d’arbres en couleurs. C’est beau, mais c’est pas en refaisant toujours la même photo que je vais me pratiquer à poser d’autres sujets. Mais je veux quand même capturer les couleurs de l’automne, tsé. Alors aujourd’hui, en début de marche, j’ai croisé ce vélo envahi par les feuilles. J’ai trouvé l’image intéressante. Je ne me suis pas arrêté, mais j’ai continué de penser au vélo. Après deux coins de rue, j’ai viré de bord et j’ai pris ma caméra.

J’essaie aussi de trouver des p’tits détails dans les ruelles vertes de Rosemont–La-Petite-Patrie. Elles sont toutes uniques et je les emprunte souvent parce que je me sens un peu moins en ville. #fillederégion

Pour finir, j’ai battu un record personnel de lecture : sept livres/Bds en trois semaines. J’ai jamais autant lu de ma vie. Ça aussi, je commence à y (re)prendre goût.

Yep, j’suis dans un trip de bds québécoises.

Post a Comment