back to top
Cahier bleu pâle et stylo noir sur une table en bois.

[Trame sonore lors de la rédaction : l’album The Road to You du Pat Metheny Group] [Playlist complète]

En octobre, suite à ma lecture de Libérez votre créativité de Julia Cameron, j’ai décidé de refaire l’exercice des pages du matin proposé par l’auteure.

Mon objectif : écrire trois pages tous les matins, au réveil, pendant tout le mois d’octobre.Cahier bleu pâle et stylo noir sur une table en bois.

J’ai atteint mon objectif!

Je crois que j’ai commencé à être tannée de les écrire autour du 24. Malgré l’écœurantite grandissante, j’ai réussi à terminer le mois sans sauter de jour!

Par contre, j’ai pas l’impression que ça m’a vraiment aidé dans mon processus créatif. J’écrivais souvent des trucs insignifiants avec deux ou trois lignes où le méchant sortait. Ça m’a quand même aidé à recommencer à écrire tous les jours, c’est déjà ça!

Étant nocturne de nature, j’ai pensé refaire l’exercice le soir, avant d’aller au lit. J’ai commencé le 12 novembre dernier, et n’ai pas sauté de soir jusqu’à maintenant. Comme mon cerveau spin surtout en soirée et au début de la nuit, transférer mes idées et mes inquiétudes dans un cahier avant de me coucher me semble plus logique.

Pour les pages du matin, j’écrivais trois pages. Pour celles du soir, j’en écris normalement deux. J’en ai écrit trois pour la première fois hier soir. L’objectif n’est pas tant dans la quantité de pages, mais plutôt écrire un minimum de deux pages et de continuer aussi longtemps que je veux par la suite. Comme hier, avec ma page supplémentaire.

Les pages du soir : une autre expérimentation à suivre!

Post a Comment