back to top
Coucher de soleil du jour, sans retouche, depuis le balcon de ma chambre.

[Trame sonore lors de la rédaction : l’album Lost Themes de John Carpenter][Playlist complète]

Aujourd’hui, pour une rare fois depuis les quatre derniers mois, j’étais super motivée et assez en forme pour attaquer ma to-do list. J’ai écrit mes pages du matin, j’ai payé mon permis de conduire, j’ai recousu un coton ouaté que j’ai déchiré hier soir, parti une brassée de lavage, me suis réinstallée à l’ordinateur pour répondre à un courriel important et… chow bye l’électricité, avant même avoir écrit un mot. C’est la deuxième panne depuis samedi.

Cette fois, la panne aura duré deux heures sur l’heure du lunch. J’ai mangé frette et j’ai continué la lecture de Libérez votre créativité (ben oui, je vais le finir finalement, y’en reste pas gros). Sur le coup, quand l’écran de mon ordi s’est éteint, j’étais vraiment frustrée. Comme à chaque problème, gros ou minuscule, qui survient depuis la mi-juin. La grosse majorité des tâches qu’il me restait pour la journée nécessitaient de l’électricité (passer l’aspirateur et finir mes autres brassées de lavage) ou Internet (courriels, transfert d’argent à une coloc et autres tâches en lien avec mes projets professionnels).

Ç’a pas été facile, mais j’ai réussi à lâcher prise un peu et j’étais même d’assez bonne humeur après quelques minutes d’écoute de ma playlist années 80 (quand le courant est revenu). C’est une bonne trame sonore pour vivre un peu dans le déni.

J’ai finalement rayé pas mal de points sur ma to-do list malgré tout. En lavant la vaisselle, j’ai remarqué que le ciel était particulièrement beau, alors qu’il venait de faire gris pendant deux jours.

Le coucher du soleil du jour, vu du balcon de ma chambre.
Le coucher de soleil du jour, sans retouche, vu du balcon de ma chambre.

C’est peut-être pas palpitant pour vous, mais pour moi ç’a finalement quand même été une bonne journée. J’essaie de m’en rendre compte quand ça arrive.

Post a Comment